« Aimer cuisiner en famille, faire des bonnes bouffes pour la famille et les amis, se retrouver à discuter en cuisine, partager autour d’un bon repas », ce sont des raisons pour lesquelles Paul est arrivé au Remue-Méninges.

En effet, la cuisine est une profession ou encore un art, mais c’est aussi un vecteur de partage. Elle reflète les différences culturelles. Une recette peut être différente en fonction de la région d’où on vient. La cuisine favorise d’autant plus la rencontre et l’échange grâce à sa diversité.

 

Le bénévolat cuisine : une entrée en douceur au Remue-Méninges

Au café, la cuisine est souvent la porte d’entrée du bénévolat. C’est quelque chose que tout le monde sait faire et que beaucoup aime faire. Lors des permanences bénévoles, les nouveaux venus sont souvent intéressés par la cuisine ou le service. Et pourtant, au début, le bénévolat cuisine n’était pas forcément proposé. Avec le temps, le bénévolat cuisine trouva sa place au café et est même l’un des plus demandés aujourd’hui.

Paul nous confie que les temps de bénévolat cuisine sont conviviaux : « on met la musique, on prend le temps de discuter, plus personnellement puisqu’on est en petit groupe ». Le bénévolat cuisine a si bonne réputation qu’on est presque obligé de réserver son créneau de bénévolat. De plus, pas besoin d’arborer des compétences culinaires incroyables, seule l’envie compte.

Ces rendez-vous culinaires tant attendus, nous ont permis de découvrir des bénévoles motivés tel que Thierry ou Clémence. Pour ceux qui ne les connaissant pas, Thierry, grand fan de pâtisserie s’est épanoui durant les ateliers cuisines et a réussi à améliorer ses compétences culinaires. Il vous proposera de très bon classique français comme le moelleux au chocolat, le cake au citron ou encore les choux chantilly. Il y aussi Clémence qui, en plus du bénévolat cuisine, propose son aide derrière le bar. Vous la retrouvez, toute souriante, pour vous servir vos déjeuner. Et beaucoup d’autres bénévoles que nous remercions aussi pour leur aide et leur bonne humeur !

 

 

Un choix de cuisine végétarienne

La cuisine au Remue-Méninges se veut la plus incluante possible d’où le choix d’une cuisine végétarienne que, quasiment, tout le monde peut manger. De plus, elle permet de donner des idées de recettes pour réduire sa consommation de viande.

 

 

Le service

Une fois les recettes cuisinées, les plats sont apportés au café. On range la salade au frigo, on met en vitrine nos jolis desserts,… Et lorsque midi arrive, on se prépare à vous servir, parfois c’est le rush, parfois c’est très calme. Mais une chose est sûre, c’est un moment de partage et d’échanges mais aussi de fierté et de reconnaissance envers nos cuistots du jour.

 

Quelques recettes 

Pour vous rappeler les bons petits plats du café, Paul m’a transmis de délicieuse recettes :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, ça ne vous a pas donné envie de venir manger ?!

En attendant, à vos fourneaux !

On se donne rendez-vous à la réouverture ! Et pour les plus gourmands, n’hésitez pas à apporter vos boites et vos tupperwares pour rapporter à manger chez vous !