Qui ne se souvient pas d’un conte de son enfance ?

Pour commencer cette nouvelle année avec des étoiles dans les yeux, je vous propose de partir à la rencontre de Jany, conteur régulier au Remue-Méninges.

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le café accueille chaque mois des conteurs pour enchanter vos oreilles et faire briller vos yeux.

Durant le mois de décembre, j’ai pu échanger avec Jany sur l’univers merveilleux du conte, je vous propose de venir découvrir avec moi :

 

Le conte, qu’est-ce que c’est ?

Au-delà du récit littéraire, avec ses codes, ses lois, ses structures, le conte parle du monde, propose des solutions, donne du sens aux choses. Il est aussi une source de plaisir, faite de rencontres et de partage. Conter, c’est faire sourire, rêver, imaginer, … surprendre ou émouvoir, … C’est aussi rencontrer … et partager un moment d’humanité. Le conteur conte avec son cœur … Les personnages jaillissent de ses mots et prennent corps. Et parce que les contes ne sont pas destinés qu’aux enfants, on dit souvent entre conteurs que « les contes ne servent pas à endormir les enfants, mais à réveiller les grands. »

Quelle différence avec une histoire, un roman ?

Un roman est un plaisir personnel. Le lecteur est seul dans son monde, ou dans le monde que lui suggère l’auteur. Quand on raconte un conte, il y a une interaction, une relation qui s’établit entre celui qui parle et celui qui écoute. Le conteur va communiquer à l’auditeur / spectateur, des sentiments, des émotions qu’il va faire naître avec ses mots.

Il n’y a pas vraiment de différence entre une histoire et un conte : l’histoire est un conte en devenir. Elle est pour moi, en quelque sorte, un conte adolescent, qui à force d’être raconté, va s’ancrer dans la tradition.

 

Comment as-tu rencontré l’univers du conte ?

J’ai rencontré le conte en colonie de vacances, quand j’étais animateur. (Et je suis tout de suite « tombé » dedans.) Ensuite, j’étais enseignant, souvent dans des classes de petits, j’ai donc utilisé le conte tout au long de ma vie.

 

Comment les soirées contes se sont mises en place ?

Je pense qu’au départ, c’était une volonté de quelques-uns/unes, de se retrouver et de partager des contes.

 

Comment construis-tu un conte ?

Les soirées contes sont ouvertes à tous. C’est un moment de partage désintéressé et enrichissant pour tous : Les conteurs, qui viennent ont envie « d’offrir » une parole bienveillante à ceux qui sont là ; ceux qui sont venus écouter les contes ont envie de se laisser « embarquer » dans un monde qui n’est pas le leur, et qu’ils prennent plaisir à découvrir (même si parfois certains contes font peur), le temps de la soirée.

Ces soirées véhiculent donc bien une idée de partage. Et après le temps des contes (la scène ouverte), il y a les rencontres entre les gens, qui permettent de partager aussi les idées.

 

Comment construis-tu un conte ?

Il y a plusieurs types de contes. Et notamment les contes traditionnels (issus du folklore, de la tradition), que l’on trouve dans les livres, en écoutant d’autres conteurs, ou les récits de ceux que l’on côtoie. Ceux-là ne « s’inventent » pas, mais il faut cependant, les retravailler pour pouvoir les raconter avec nos mots (car chacun a sa propre façon de mettre en mots et de raconter, pour faire naître les images, et éprouver des émotions).

Et puis, il y a les contes de création, que l’on produit, … parce qu’on a quelque chose à dire, à faire passer, ou plus simplement pour transmettre ou faire partager une émotion, un sentiment qui nous tient à cœur. (Rodolphe, un autre conteur, raconte souvent des contes qu’il écrit lui-même).

 

Où puises-tu ton inspiration ?

« dans les fossés des chemins, dans les yeux des passants, les sourires des enfants, et sur les visages des habitants »

J’aime conter des histoires de gens simples, … de gens sans histoire. Alors souvent, c’est par observation (ou écoute) des gens que je rencontre.

Et puis, il y a les lectures, car souvent, je « transcris » en conte, un roman, une nouvelle que j’ai aimé lire.

 

Dans ma conquête du conte, j’ai demandé à Jany de proposé un conte. Il a décidé de nous présenter le conte « Martha ». Vous pouvez l’écoutez si dessous :

 

 

Françoise, conteuse elle aussi, nous propose également un conte portant sur les vœux de la nouvelle année. Bonne écoute :

 

Si vous voulez en savoir encore plus sur l’univers du conte et notamment celui de Jany, je vous invite à consulter sa page ici.

Alors vous pensez encore que les contes ne sont que pour les enfants ?