= NORD OU SUD =

 

Politique égoïste, monstre de solitude

Ou père, mère de famille, pleins de sollicitude

 

Religieux pacifique, plongé dans son Talmud

Ou fanatique dont la haine, par tous pores, exsude

 

Vieille fille confite, en sa citadelle prude

Ou femme érotisée livrée aux multitudes

 

Suivre une belle silhouette, comme un doux interlude

Ou ce même regard, prisonnier des habitudes

 

Ne plus écouter, s’enfermer en certitudes

Ou tenter de comprendre, comme s’ouvrir à l’étude

 

Te chercher encore, quête d’un haletant prélude

Ou éviter l’amour, en trouvant la quiétude

 

Vouloir s’électriser, comme un fil qu’on dénude

Ou rentrer dans le rang, bienvenue servitude

 

Au-dessus des masses, s’élever…en altitude

Ou disparaître…ton triangle des Bermudes

 

S’exalter, comme un refus de la lassitude

Ou comprendre les fins…et la décrépitude

 

Toujours s’interroger, rester dans l’inquiétude

Ou plutôt adopter…positive attitude

 

Ressens-tu comme moi, avec exactitude ?

Ou au moins partages-tu quelques similitudes ?

 

Choisir le Nord, le froid, la belle latitude

Où fredonner avec toi « On dirait le Sud »

 

Pourquoi faire tous ces choix, en est-ce déjà l’heure ?

J’ai des envies d’émois, de chaleur, d’Équateur…