Aujourd’hui, je vous propose d’aller à la rencontre de deux nouvelles associations.

J’ai d’abord discuté avec deux membres du Café Sauvage qui se trouve à Caen.

C’est en fin 2012 qu’une bande de potes a eu l’idée de créer une association, basée sur l’écologie, qui sortait des formats classiques. Le Café Sauvage est donc né sur des valeurs environnementales et de vivre ensemble.

Au début, c’était une caravane et quelques partenaires qui se déplaçaient de lieux en lieux. Puis, le café a pris place dans un appartement. Des ateliers et une cantine à prix libre ont pu être mis en place. C’est en 2017 qu’un restaurant auto-géré a été créé. Il s’y passe tout un tas de choses fantastiques tels que des ateliers méditation, dessins, cuisine et des concerts ont lieu.

Ici, chacun est libre d’apporter une pierre à l’édifice. C’est ainsi, qu’aujourd’hui, le Café Sauvage est composé à la fois d’un café, d’un restaurant, mais aussi d’une conserverie ! L’objectif étant de créer un brassage de population autour de divers thèmes.

Pour le Café Sauvage, rejoindre le Réseau des cafés culturels et des cantines associatives leur a permis de créer une cohésion avec les autres associations de France, d’échanger sur leurs pratiques et de découvrir les différents fonctionnements.

Le petit + du Café Sauvage

« Tout est ouvert ! Tu peux essayer, lancer un atelier, que tout le monde puisse participer, ouvert à tous avec un prix libre. Si on veut rencontrer des gens différents, nous, on est le bon lieu. » C’est une association implantée à pleins d’endroits dans la ville. Un lieu ouvert, polyvalent et qui invite à la collaboration. Il cohabite d’ailleurs avec pleins d’autres associations donc il y a sans cesse des nouveautés.

Si vous voulez en découvrir plus sur le Café Sauvage, je vous invite à cliquer sur le lien de leur site : https://www.bandedesauvages.org/cafe-sauvage

 

Puis, j’ai discuté avec Pascale de La Maison des Halles, qui se trouve à Verfeil-sur-Seye dans le Tarn-et-Garonne.

En 2018, leseul bistrot, du petit village de 400 habitants de Verfeil-sur-Seye, ferme ses portes. Une réunion publique est alors proposée pour la création d’un café associatif. Une quarantaine d’habitants y participent, dont beaucoup de jeunes arrivés récemment. En novembre, une maison est réquisitionnée pour la création du lieu. Ainsi, le local sert à la fois de café associatif, de logement social et d’atelier d’artistes. Grâce au crowdfunding, l’association se développe rapidement, un chantier participatif est mis en place pour une réelle ouverture du café en juillet 2019.

Si un jour vous passez à la Maison des Halles sachez que le café est ouvert chaque mercredi, chaque samedi et chaque dimanche. Le samedi, vous pourrez aussi découvrir une épicerie.

Les activités proposées au café sont l’aboutissement des envies des habitants. Ainsi, vous pourrez assister à des conférences, des projections de films, des animations comme une initiation au Tengo et d’autre encore !

Le petit + de la Maison des Halles

« On a une super dynamique collective dans la ville, inter-associative et intergénérationnelle. Une dynamique commune qui se met en place et un fonctionnement collégial. On essaye de sortir de cette verticalité qui revient à chaque fois. »

Si vous voulez en découvrir plus sur la Maison des Halles, je vous invite à cliquer sur le lien de leur page Facebook : https://www.facebook.com/LaMaisondelaHalle/