ANNÉE 2018

2ème édition du Festival Les Mots Délivrent : Hommage à la marge

Du jeudi 15 au dimanche 18 Novembre !

 

« Non les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux »

Une société se définit par les individus qui la composent et l’ordre social et politique qui la régit. Le poète Georges Brassens accuse l’exigence de conformité, avec son ensemble de normes, modèles et règles à respecter. Notons d’ailleurs que « norma » s’inspire à l’origine d’un objet bien connu, destiné « à rendre carré », l’équerre. En contre-pied, c’est justement la diagonale, l’hypoténuse, l’obliquité qui va nous intéresser tout particulièrement ces 4 jours. Le défaut de droiture, la transgression de la normalité, une occasion d’interroger la normativité et les processus de marginalisation.

Michel Foucauld, philosophe de la liberté et fin analyste des lieux de marginalité, écrivait « une société se définit par ce qu’elle rejette ». Nos sociétés excluent, enclavent et érigent des frontières, dont elles savent se nourrir au gré de leur arbitraire limitrophe.

Revendiquons un monde perméable, qui laisse entrer la différence car c’est bien le « hors-cadre », subi ou choisi, qui rompt sa fastidieuse uniformité. Durkheim considérait la marginalité comme une innovation : « une anticipation, un acheminement vers ce qui sera ».

Une approche trans-disciplinaire pour bouleverser nos certitudes et nos modes de pensées, et rendre visible les « rejeté.e.s du vivant », dont on ferait bien, parfois, de s’inspirer.

Les Mots Délivrent, pour sa 2nde édition, ce sont des rencontres, des portraits, des trajectoires, des regards. Donner une voix aux artistes, aux œuvres, aux « indésirables », aux « déclassés » et célébrer le mélange des arts !

Micro-trottoir

En collaboration avec les jeunes de l’atelier Radio de la MJC des Tilleuls, nous avons parcouru les rues de Saint Etienne à la rencontre de Monsieur et Madame Tout le Monde pour leur poser cette question, pas si simple : « Pour vous, c’est quoi / qui le marginal ? ». De leurs réponses est née une bande sonore, que nous restituons en écoute libre entre les murs du Remue-Méninges. Une polyphonie à la croisée des regards sur notre monde.

Tous les rendez-vous détaillés également sur le site dans l’onglet « DATES A VENIR »

 

ANNÉE 2016

Le Remue-Méninges lance sa première manifestation littéraire du 16 au 18 décembre avec la volonté de jouer sur la transdisciplinarité, de mettre en lumière ce que l’on n’a pas l’habitude de voir et surtout de promouvoir les talents locaux.

Au programme de ce festival, plusieurs rencontres, d’auteurs avant tout,  autour de l’Exil et du Handicap, de professionnels du livre mais aussi de nouveaux médiateurs du livre, booktubeuses et blogueurs. Des performances transdisciplinaires, des expositions, un repas dans le noir, une librairie humaine et des ateliers / démonstrations de métiers d’artisanat autour de l’objet livre prendront également place durant ce festival.

Enfin, le Remue-méninges milite pour l’accès de tous à la culture, c’est pourquoi il applique la gratuité à l’ensemble de ce qu’il propose. Pas d’exception à la règle, le festival sera lui aussi complètement gratuit. Pour permettre ça nous avons lancé un crowdfunding sur Helloasso et une tombola.

Pour soutenir le festival : CLIQUEZ ICI

Pour cette dernière, la vente des tickets aura lieu du 21 novembre au 4 décembre au bar. Vous pourrez récupérer vos lots (esprit Remue-Méninges) durant la soirée de clôture le 8 décembre.

Nous avons également créé un évènement Facebook pour cette manifestation, si vous voulez des nouvelles en temps (presque) réel, aimez notre page ! ICI

Si vous avez des questions ou des propositions contactez Amandine à volontariat@remue-meninges.com

On vous attends donc nombreux à ce festival pour en faire un super week-end littéraire avant Noël.